Pourquoi autant de publicité sur Internet

La publicité sur Internet, Afrique Annonces n’y échappe pas non plus.

Index

Pourquoi autant de pubs
Bannières publicitaires
Barre latérale
Pas trop de pub
Exemple concret de revenu publicitaire

Voyons pourquoi autant de pubs :

Créer un site Internet, l’héberger, l’entretenir et le faire vivre coûte de l’argent. Et du temps. Et comme le dit l’expression, vous le savez, le temps, c’est de l’argent. Beaucoup de temps. Seul à travailler sur ce site, c’est environ 5 heures par jour que je passe à gérer, entretenir et référencer ce site.

Bien qu’en argent, c’est seulement environ 200€ par an que me coûte Afrique Annonces, vous l’aurez compris, c’est donc le temps de travail que je me paie. Et le temps de travail est tellement important pour une personne seule que c’est l’une des raisons qui me pousse à mettre Afrique Annonces en vente… ;(

Et comme pour tout site où rien n’est à vendre comme sur un site e-commerce par exemple, c’est donc la seule alternative honnête que j’ai trouvée pour vous offrir la gratuité de tous mes services. Même mon service de rencontres en Afrique est entièrement gratuit !!!

Particulier comme professionnel, vous pouvez donc déposer une annonce gratuite en Afrique. Mais vous l’aurez compris, je compte en même temps sur votre générosité pour profiter des liens publicitaires qui se trouvent tout au long du site Afrique Annonces ! Aussi, tout comme sur mon site Castelweb, j’aurais pu opter pour un pourboire mais je ne l’ai pas fait, tant je sais que le paiement en ligne depuis le continent africain n’est pas encore vraiment développé… Mais au cas où, voici le lien de ce système de pourboire

Et sur les autres sites, pourquoi autant de publicités ?

Vous avez probablement remarqué que sur le Web, deux événements différents se produisent depuis de nombreuses années:

  1. De plus en plus de sites vous demandent de payer des frais pour vous abonner à tout ou partie du site Web.
  2. La publicité devient de plus en plus “intempestive”. Il existe maintenant des publicités contextuelles, des publicités diffusant de la musique et des pistes sonores, des publicités qui traversent l’écran, etc…

La deuxième tendance s’applique à presque tous les sites web commerciaux. Il existe de nombreuses nouvelles formes de publicité sur le Web, qui sont de plus en plus évidentes. De nombreux internautes ont des questions sur tous ces nouveaux types d’annonces. Par exemple:

  • Pourquoi les sites Web ont-ils autant de publicités maintenant?
  • Pourquoi les sites Web autorisent-ils les annonces publicitaires qui ouvrent de nouvelles fenêtres?
  • Pourquoi les sites Web autorisent-ils ces annonces flottantes qui couvrent le contenu afin que je ne puisse pas le lire?
  • Comment puis-je faire disparaître toutes ces publicités?
En savoir plus

Dans cet article, nous examinerons quelques formes de publicité actuellement utilisées, ainsi que les facteurs économiques qui les régissent, afin de mieux comprendre le fonctionnement de la publicité sur le web. Que vous soyez un surfeur occasionnel ou quelqu’un qui gère votre propre site Web, cet article vous ouvrira les yeux.

     Au commencement: bannières publicitaires

Lorsque le Web a commencé à être une “entreprise commerciale” vers 1997 environ (j’y étais déjà et ça ne me rajeunit pas!!!), des milliers de nouveaux sites ont vu le jour et des milliards d’Euros en capital de risque y affluaient. Les sites sont divisés en deux grandes catégories:

  • Sites de commerce électronique – Les sites e-commerce vendent des objets. Ces sites tirent leur argent des produits qu’ils vendent, tout comme le fait un magasin traditionnel.
  • Sites de contenu – Les sites de contenu créent ou collectent du contenu (mots, images, vidéo, etc.) que les lecteurs peuvent consulter. Ces sites web tirent leur argent principalement de la publicité, tout comme la presse traditionnelle: télévision , stations de radio et journaux papier.

Au début, le terme “publicité” sur Internet désignait les “bannières” – les publicités de 728 x 90 pixels que vous voyez au sommet de presque toutes les pages Web actuelles. En 1998 environ, les bannières publicitaires étaient une activité lucrative. Les sites populaires tels que Yahoo pouvaient facturer 30, 50 ou même 100 dollars pour mille impressions pour diffuser des bannières sur leurs pages ! Ces tarifs publicitaires ont alimenté l’essentiel de l’essor du capital de risque sur le Web. L’idée était que les sites puissent démarrer et augmenter leurs impressions de page pour gagner facilement de l’argent avec des bannières publicitaires. Si un site pouvait générer 100 millions d’impressions de pages par mois, il pourrait gagner 3 millions d’Euros par mois avec un taux de publicité par bannière de 30€ par mille impressions.

D’où viennent des chiffres comme 30€ ou 50€ par mille impressions? C’est ce que les magazines facturent généralement pour les annonces couleur pleine page. Internet a adopté le même modèle de paiement et l’a appliqué aux bannières publicitaires. Tout simplement.

À une époque, les annonceurs ont conclu que les bannières publicitaires n’étaient pas aussi efficaces que les publicités pleine page pour les magazines ou les publicités télévisées de 30 secondes. Parallèlement, l’espace publicitaire se saturait: des milliers de sites affichaient au moins un million d’impressions de pages par mois et certaines entreprises ont commencé à collecter ces sites dans un large inventaire de bannières publicitaires. Le principe économique de «l’offre et la demande» fonctionne de la même manière sur le Web que partout ailleurs, de sorte que les tarifs payés pour les bannières publicitaires ont commencé à s’effondrer.

Examinons de plus près ce qui détermine les tarifs des bannières publicitaires.

     Prix ​​des bannières publicitaires

Une entreprise achète de la publicité pour l’une des deux raisons suivantes:

  • l’image de marque
  • Les ventes directes

La marque désigne le processus qui consiste à imprimer le nom d’une entreprise ou d’un produit dans le cerveau du consommateur. Supposons que vous proposiez une nouvelle marque de vêtement, que vous ouvriez une nouvelle boutique. Vous avez pour objectif que le nom du produit soit fermement ancré dans la tête des gens. C’est la marque

D’autre part, une annonce de vente directe est une annonce qui essaie de vous faire faire quelque chose aujourd’hui, tout de suite et maintenant, lorsque vous regardez l’annonce. L’annonceur veut que vous:

  • Cliquez sur l’annonce
  • Appeler un numéro surtaxé
  • Courir immédiatement au magasin

… ou faites quelque chose de plus actif pour acheter ou télécharger quelque chose aujourd’hui . L’annonceur mesure l’efficacité de l’annonce à l’aide de ces réponses.

Ce que les annonceurs en matière de promotion de la marque ont ressenti au sujet des bannières publicitaires, c’est que celles-ci ne sont pas le véhicule le plus efficace pour promouvoir une marque. Par rapport à une publicité dans un magazine ou une publicité à la TV, les bannières publicitaires sont petites et facilement ignorées.

Ce que les annonceurs des ventes directes ont fini par penser des bannières publicitaires, c’est que le taux de réponse des bannières publicitaires devient de plus en plus faible. Pour la plupart des bannières publicitaires, la moyenne du secteur semble osciller entre deux et cinq clics pour 1 000 impressions de la publicité. Autrement dit, si une bannière publicitaire apparaît sur 1 000 pages Web, entre deux et cinq personnes cliqueront sur celle-ci pour en savoir plus.

Ces cinq clics pour mille impressions n’ont pas beaucoup de valeur pour la plupart des annonceurs. La raison en est que ces cinq clics ne généreront pas tous des ventes. Sur 100 clics, peut-être une personne fera-t-elle ce que vous voulez (acheter quelque chose, télécharger quelque chose, etc.).

Un exemple
Voici un exemple. Supposons qu’un éditeur souhaite que les gens achètent un livre et espère augmenter ses ventes par le biais de la publicité. L’éditeur a prévu 3 € par exemplaire du livre à dépenser en publicité. Si l’éditeur paie 30 € par 1 000 impressions pour des bannières et achète 100 000 impressions pour 3 000 Euros, voici ce qui se passe:

  • La bannière publicitaire apparaît 100 000 fois.
  • Supposons que le taux de réponse soit de cinq clics pour 1 000 impressions. 500 personnes cliquent sur la publicité pendant le temps total de diffusion des 100 000 impressions.
  • Si 2% de ces 500 personnes achètent réellement le livre, il en résulte 10 achats.
  • L’éditeur devait payer (3 000 € / 10) 300 € pour chaque livre acheté avec cette annonce.

Évidemment, payer 300 Euros pour vendre un livre n’est franchement pas un bon modèle économique, d’autant plus que le budget est de 3 Euros par livre. Pour que ce type de publicité fonctionne pour l’éditeur, celui-ci devrait payer 30 centimes par 1 000 impressions, au lieu de 30 Euros .

Le résultat
Alors les taux de bannières publicitaires ont commencé à baisser. Aujourd’hui, si vous magasinez, vous pouvez acheter des bannières publicitaires à partir de milliers de sites Web ou de courtiers pour environ 50 centimes par mille impressions – ce qui correspond exactement à ce qu’elles valent pour une personne qui tente de vendre quelque chose avec des bannières publicitaires en utilisant un modèle de vente directe.

Il est possible que certains sites Web facturent plus de 50 centimes par 1 000 impressions. Par exemple, les quelque 100 principaux sites Web peuvent facturer une prime en raison de leur taille. Il existe également un processus appelé ciblage. Par exemple, si vous souhaitez vendre un GPS, vous pouvez faire de la publicité dans un site dédié à l’automobile et obtenir un public ciblé pour votre annonce, ce qui augmentera généralement le taux de clics et le taux de réponse de celle-ci. Yahoo, Google et de nombreux moteurs de recherche ciblent leurs bannières publicitaires sur les mots de recherche saisis par les internautes et facturent davantage pour ces publicités ciblées. Mais pour la plupart des autres sites web, les bannières publicitaires rapportent très peu d’argent.

Pour pouvoir facturer plus de 50 centimes par mille impressions, les sites web doivent proposer des annonces pour:

  • Avoir beaucoup plus de pouvoir de marque
  • Obtenir un taux de clic beaucoup plus élevé

Par conséquent, on constate de nombreux formats publicitaires et expériences sur le Web aujourd’hui.

     Annonces dans la barre latérale

Une annonce dans la barre latérale, comme ici sur la droite, est similaire à une bannière publicitaire, mais elle est orientée de manière verticale plutôt qu’horizontale. Du fait qu’elle soit verticale, la hauteur d’une annonce contenant une barre latérale peut souvent atteindre 600 pixels ou plus, tandis que sa largeur est généralement de 120 pixels.

Une annonce dans la barre latérale a plus d’impact qu’une bannière publicitaire pour au moins deux raisons:

  • Une grande annonce dans la barre latérale est deux à trois fois plus grande qu’une bannière publicitaire.
  • Vous ne pouvez pas faire défiler une annonce dans la barre latérale de l’écran, pas plus que dans une bannière. Avec une bannière publicitaire, vous ne pouvez faire défiler que 60 pixels et la publicité disparaît. Avec une annonce dans la barre latérale, l’annonce est avec vous beaucoup plus longtemps. Elle peut même être fixe comme ici sur Afrique Annonces.

En raison de cet impact accru, les annonces de la barre latérale ont un pouvoir de marque plus élevé et un taux de clic plus élevé. Une annonce dans la barre latérale typique affiche un taux de clic de 1% (10 clics par 1 000 impressions), soit environ deux à trois fois celle d’une bannière. Les annonceurs déboursent généralement entre 1 et 1,50 Euros par 1 000 impressions de site pour le placement des annonces dans la barre latérale. Les annonceurs paient davantage pour les annonces latérales ciblées, tout comme pour les bannières ciblées.

Trop de pub sur internet Plusieurs publicités Web: trop de pubs tue la pub !

  • Il existe plusieurs bannières et publicités dans la barre latérale.
  • Imaginez qu’il y ait deux ou trois annonces pop-under.
  • Imaginez qu’il y ait une annonce flottante.

Si une annonce vidéo était diffusée au-dessus de tout cela, ce serait le pire des scénarii.

Je ne me souviens pas avoir vu un site web aller aussi loin, mais certains peuvent malgré tout s’en rapprocher. La raison pour laquelle vous voyez des choses comme ça est parce que ça paye bien. En théorie, un site Web peut générer entre 40 et 50 € par 1 000 impressions si chaque page était chargée avec autant de publicité. C’est beaucoup d’argent. Mais l’internaute que vous êtes sait bien que cette publicité a tendance à faire fuir les visiteurs !

Un exemple
Pourquoi les sites Web diffusent-ils autant d’annonces de ce type?

Créons une entreprise web hypothétique et prenons-la comme exemple. La société s’appelle DUCHMOLL et il s’agit d’un petit site à contenu ma foi plutôt réussi. Voici certains de ses paramètres:

  • Le site de l’entreprise compte 1 000 000 de visiteurs par mois et lit en moyenne huit pages par visite. Il y a donc 8 000 000 impressions de pages par mois.
  • La société compte 10 employés et touche un salaire moyen de 40 000 Euros par an. Certains gagnent plus, d’autres moins, et 40 000 €, c’est la moyenne. Cela signifie que la masse salariale est d’environ 36 000 € par mois.
  • Les avantages par employé s’élèvent à 400 Euros par mois, soit un total de 4 000 Euros par mois.
  • Le loyer du bureau est de 4 000 Euros par mois.
  • La location d’équipement et l’hébergement du site Web s’élèvent à 4 000 Euros par mois.
  • Les autres coûts comprennent l’abonnement téléphonique, l’électricité, le mobilier de bureau et le matériel informatique, les frais juridiques, comptables, les déplacements, la publicité, le café (très important, le café !) les abonnements, et tout et tout. Disons que cela représente en moyenne 20 000 Euros par mois.

Duchmoll dépense donc 68 000 Euros par mois.

Si Duchmoll place des bannières publicitaires sur ses 8 000 000 pages par mois et obtient 50 centimes par mille impressions, le gain est de 4 000 € par mois. De toute évidence, ça ne va pas le faire: 4 000 € par mois ne couvrent même pas une seule personne, ni quoi que ce soit.

Si Duchmoll est en mesure de vendre des annonces flottantes à 30 € pour 1 000 visiteurs (et non aux impressions de page, visiteurs ), le million de visiteurs du site par mois peut générer 30 000 Euros. Vous me suivez toujours?  Cela, plus les bannières publicitaires, amène l’entreprise à 34 000 € par mois. Vous pouvez constater qu’il y a toujours un problème: Duchmoll n’est qu’à mi-chemin de son seuil de rentabilité. Mais 34 000 Euros c’st quand même bien mieux que les 4 000 € générés par les bannières.

Mon site n'est pas rentableNotez que rien ne garantit que Duchmoll sera en mesure de vendre tout son inventaire d’annonces. Il faudrait un très bon vendeur pour trouver des entreprises qui signent des contrats et paient pour l’ensemble de cet inventaire. Par exemple, rien ne garantit que Duchmoll puisse trouver des entreprises qui paient 30 Euros par 1000 impressions pour 1 000 000 d’annonces flottantes. Si Duchmoll est en mesure de vendre TOUT son inventaire, il est extrêmement chanceux. Atteindre 34 000 € par mois tous les mois est donc un objectif ambitieux.

L’entreprise Duchmoll doit donc trouver d’autres moyens de gagner de l’argent. Si maintenant elle:

  • ajoute des annonces dans la barre latérale
  • ajoute des annonces en 250×250 pixels au milieu d’articles
  • ajoute dans les annonces pop-under
  • ajoute dans une ou deux autres fonctionnalités d’annonce

… alors, la société pourrait peut-être gagner 15 000 Euros supplémentaires par mois, et elle se rapproche de son objectif de rentabilité.

Ce genre de calcul est exactement la raison pour laquelle vous voyez aujourd’hui autant d’annonces sur des sites Web. C’est soit:

  • Beaucoup d’annonces
  • Passer aux abonnements (et espérez que 50 000 personnes pourront s’abonner – pas une tâche facile)
  • Faire faillite

Un site Web est d’abord une entreprise et il doit couvrir ses dépenses pour survivre.

Voici la raison pour laquelle Afrique Annonces est à vendre !!!

G
M
T
Detect language
Afrikaans
Albanian
Amharic
Arabic
Armenian
Azerbaijani
Basque
Belarusian
Bengali
Bosnian
Bulgarian
Catalan
Cebuano
Chichewa
Chinese (Simplified)
Chinese (Traditional)
Corsican
Croatian
Czech
Danish
Dutch
English
Esperanto
Estonian
Filipino
Finnish
French
Frisian
Galician
Georgian
German
Greek
Gujarati
Haitian Creole
Hausa
Hawaiian
Hebrew
Hindi
Hmong
Hungarian
Icelandic
Igbo
Indonesian
Irish
Italian
Japanese
Javanese
Kannada
Kazakh
Khmer
Korean
Kurdish
Kyrgyz
Lao
Latin
Latvian
Lithuanian
Luxembourgish
Macedonian
Malagasy
Malay
Malayalam
Maltese
Maori
Marathi
Mongolian
Myanmar (Burmese)
Nepali
Norwegian
Pashto
Persian
Polish
Portuguese
Punjabi
Romanian
Russian
Samoan
Scots Gaelic
Serbian
Sesotho
Shona
Sindhi
Sinhala
Slovak
Slovenian
Somali
Spanish
Sundanese
Swahili
Swedish
Tajik
Tamil
Telugu
Thai
Turkish
Ukrainian
Urdu
Uzbek
Vietnamese
Welsh
Xhosa
Yiddish
Yoruba
Zulu
Afrikaans
Albanian
Amharic
Arabic
Armenian
Azerbaijani
Basque
Belarusian
Bengali
Bosnian
Bulgarian
Catalan
Cebuano
Chichewa
Chinese (Simplified)
Chinese (Traditional)
Corsican
Croatian
Czech
Danish
Dutch
English
Esperanto
Estonian
Filipino
Finnish
French
Frisian
Galician
Georgian
German
Greek
Gujarati
Haitian Creole
Hausa
Hawaiian
Hebrew
Hindi
Hmong
Hungarian
Icelandic
Igbo
Indonesian
Irish
Italian
Japanese
Javanese
Kannada
Kazakh
Khmer
Korean
Kurdish
Kyrgyz
Lao
Latin
Latvian
Lithuanian
Luxembourgish
Macedonian
Malagasy
Malay
Malayalam
Maltese
Maori
Marathi
Mongolian
Myanmar (Burmese)
Nepali
Norwegian
Pashto
Persian
Polish
Portuguese
Punjabi
Romanian
Russian
Samoan
Scots Gaelic
Serbian
Sesotho
Shona
Sindhi
Sinhala
Slovak
Slovenian
Somali
Spanish
Sundanese
Swahili
Swedish
Tajik
Tamil
Telugu
Thai
Turkish
Ukrainian
Urdu
Uzbek
Vietnamese
Welsh
Xhosa
Yiddish
Yoruba
Zulu
Text-to-speech function is limited to 200 characters

Ok Google Assistant. Quoi faire avec ce gadget indispensable

Ok Google. Le gadget indispensable.

Quoi faire avec Google Home ?

(Article en cours d’édition)

Raconte-moi une blague: ” C’est l’histoire de 2 bonhommes de neige dans un parc. L’un demande à l’autre: tu ne sens pas une odeur de carotte, toi aussi ?”

Quoi faire avec l’Assistant Google au quotidien ? Quels sont les avantages et inconvénients de la petite enceinte connectée du géant Alphabet ?

Sortie en 2016, Google Home est un assistant personnel intelligent fabriqué par l’entreprise américaine Alphabet, maison mère de Google.

Concurrent direct de Amazon Echo Dot (2ème génération), Enceinte connectée avec Alexa, Noir, le Google Home Mini est muni d’un haut-parleur et de deux micros qui permettent à cette enceinte connectée de réagir aux commandes vocales des personnes se trouvant à proximité. Plus discrète et moins chère que le Home classique, cette enceinte s’intègre un peu plus facilement dans votre intérieur.

Comparatif Google AssistantSuite à la La première enceinte connectée de Google, est apparu le Google Home, l’enceinte intelligente améliorée. Si les fonctionnalités restent identiques, le prix, lui, est un peu différent. De 59 € pour la Google Home Mini, on passe à 149 € pour la Google Home Classic. Et on passe carrément à 399 € pour le Google Home Max.

Outre le fait que vous pouvez vous munir du Guide Complet Pour Bien Démarrer, vous pouvez également regarder ce que l’on peut faire avec l’Assistant Google. Ce guide est disponible sur le site Amazon.

Cette nouvelle mouture repose toujours sur l’intelligence artificielle de Google Assistant et répond toujours lorsqu’on lui dit “OK GOOGLE“. On retrouve encore les quatre témoins lumineux au dessus de l’enceinte permettant de vous faire savoir que vous interagissez avec l’enceinte Home Mini, comme sur la version standard. Enfin, il est toujours connecté en bluetooth et Wifi et vous pourrez toujours contrôler vos appareils connectés, profiter de vos divertissements les mains libres.

Outre la taille, quelques améliorations ont été réalisées après le constat de bug sur la version Mini. Vous avez également le choix entre différents coloris ce qui n’était pas le cas au début. Trois coloris seront disponibles au lancement : Charbon, corail, galet, puis de nouveaux apparaîtront ensuite.

Le micro de la version mini ne peut distinguer qu’une seule voix. Ce qui peut être un inconvénient dans une famille. Le bouton permettant de ne plus enregistrer le son ambiant est présenté sous forme de bouton switch à l’instar d’un bouton classique sur le Google home Classic. Enfin, le haut parleur est de relativement bonne qualité sur les deux appareils, avec un avantage tout de même pour le Google Home Classic. Mais rien à voir avec la dernière version, le Google Home Max !

Que faire avec Google Home ? À quoi ça sert ?

Voici quelques exemple de ce que vous pouvez demander à votre Assistant Google:

  1. Regarder ou écouter des contenus multimédias.
  2. Contrôler des téléviseurs et des enceintes.
  3. Planifier votre journée.
  4. Se simplifier la vie.
  5. Gérer des tâches.
  6. Obtenir des réponses à vos questions.
  7. Contrôler votre maison.
  8. Se divertir.

 

 

 

Expressions à la mode

EXPRESSIONS À LA MODE

et autres tics de langage.

“Je dis ça, je dis rien, mais en même temps, c’est clair que du coup, c’est un truc de ouf.” (Christophe Grégoire)

Choisir ses motsDes expressions locales aux expressions djeuns ou de tel ou tel milieu social ou professionnel, nous utilisons tous des expressions et tics de langage  qui n’ont pas forcément de sens, d’intérêt. Certaines habitudes de langage méritent que l’on s’y penche d’un peu plus près. Aujourd’hui, tordons le cou aux expressions et tics de langage qui appauvrissent la langue française !

 

Du coup: Peut-être plus un tic de langage qu’une expression, dans la rue, en famille, au travail ou dans les médias, on entend (et pire: on lit) des “du coup” par-ci, des “du coup” par là… Depuis quelques années, l’expression “du coup” se propage à vitesse grand V, appauvrissant le champ sémantique du langage oral. Exemple entendu au sein même de ma famille:

– « Et du coup, tu viens me chercher à quelle heure (au lycée) ? »

– « Je ne sais pas trop quand je vais terminer le boulot, du coup, je préfère que tu rentres en car. »

– « Ah. ok. Du coup, je vais demander à un pote sinon je serai en retard pour ma répet (ition) »

– « Ok d’acc. Au cas où, tu me préviens du coup? »

Je propose donc quelques synonymes à l’usage de ceux qui voudraient être décontaminés : « finalement », « au final », « donc », « à la suite de quoi », « par conséquent », « de ce fait », « dans ces conditions », « en fin de compte ». Bref… Du coup, on a l’embarras du choix, n’est-ce pas ?

 

C’est clair ! À la place d’un «d’accord», d’un «évidemment», voire d’un «ok» un «bien sûr» ou «bien entendu», je me suis amusé à dire, à plusieurs reprises, «c’est pas sombre» lors d’une conversation avec un collègue qui n’arrêtait pas de dire «c’est clair». Certes, mon idée à manqué de clarté, mais pour ne pas laisser le collègue dans l’obscurité, j’ai fini par tenter d’apporter un peu de lumière à son tic de langage. Résultat, il n’a pas trop compris où je voulais en venir. Et je me suis fait prendre pour un imbécile. Quel honneur pour moi que de me faire prendre pour un imbécile par un con ! 😉

 

Je dis ça, je dis rien: Alors ferme ta gueule…

 

J’ai envie de dire: Très souvent dite par Sarkozy lors de son mandat présidentiel, J’ai envie de dire… De toute façon, tu vas le dire. Alors viens-en aux faits et ne nous ennuie pas avec ton expression qui veut juste dire que tu vas le dire mais que tu ne l’as pas encore dit.

 

C’est un truc de ouf. Entendons par là “un truc de fou”, en “verlan”. Certains placent des “ouf” par-ci et des “ouf” par-là, et surtout n’importe où. «Y’a de la circulation, c’est un truc de ouf». «Elle chante faux, c’est un truc de ouf». Alors arrêtez avec cette expression de ouf parce que je vais finir dingue…

 

En même temps : Rendue célèbre par le président Macron (décidément, les présidents…) avec qui la presse s’est amusée à lui dire que Macron utilise souvent “en même temps”, cette expression veut dire tout et son contraire. Très pratique en politique… Extrait: “C’est un tic de langage […] qui voudrait dire que je ne suis pas clair. Que je ne sais pas trancher. Que je serais flou. Parce que vous savez, il y en a qui aiment les cases, les idées bien rangées. Eh bien je veux vous affirmer ce soir je continuerai à utiliser « en même temps » dans mes phrases mais aussi dans ma pensée. Parce que « en même temps », ça signifie simplement que l’on prend en compte des impératifs qui paraissaient opposés mais dont la conciliation est indispensable au bon fonctionnement d’une société.”
Selon le site “L’Internaute“, “En même temps” est une locution prépositive française désignant deux concepts. Le premier est temporel et implique qu’une action est effectuée à peu près au même moment qu’une autre. Le second est argumentatif et peut être employé pour mettre en confrontation deux idées, pour mieux les évaluer.

 

Attraper un accident: Alors celle-ci, elle me fait bien rire. Attraper un ballon au vol ou attraper un rhume, oui. Mais attraper un accident… Je vie en Loire-Atlantique, originaire de Sarthe, et c’est en arrivant dans cette région -et plus particulièrement en Bretagne- que j’ai entendu cette expression qui me fais tordre de rire… Et même pire, j’ai entendu à plusieurs reprise, dans le Morbihan, une autre version, sans l’article: “attraper accident” !!! J’aimerais qu’on m’explique…

 

D’autres expressions à venir au gré de mes envies… En attendant, continuez dans les commentaires !

Annonce Escort Girl

ESCORT-GIRL

Annonces d’Escort-Girl en Afrique.

En RDV d’affaire, pour “paraître” et être bien accompagné ou en soirée privée, voire pour assouvir certains fantasmes (soumission, uro, scato etc…) certains hommes font appel à une escort-girl. La plupart du temps, on les trouve sur des sites d’annonces pour escorte.

Ecort Girl: Annonces de femmes proposant leurs servicesTout d’abord, qu’est-ce qu’une escort-girl ? C’est une travailleuse du sexe ou une prostituée que l’on contacte par téléphone, via une petite annonce la plupart du temps. Contrairement aux prostituées traditionnelles, l’escort est cachée du grand public: elle travail dans l’ombre, en privé.

Et ensuite, pourquoi cet article sur les escort-girls ? Simplement parce qu’il y a de la demande !!! Dans les statistiques de Afrique Annonces, de plus en plus, ce terme est recherché, tout comme pour la taille du pénis ! Je me suis donc intéressé “au sujet” ! 😉

Une escort: pour quelle clientèle ?

Qui contacte une escort-girl ? Monsieur “tout le monde” a priori… Du célibataire solitaire en passant par le mari délaissé ou l’homme d’affaire qui, posé dans une ville le temps d’une journée, a envie de passer du bon temps avec une jolie femme après les RDV d’affaires…

Et en parlant de l’homme d’affaire, justement, outre le fait de se “vider les poches” parce que “ça monte à la gorge”, certains veulent également être bien accompagné le temps d’un rendez-vous d’affaire. Il louera donc les services d’une escorte pour des raisons qui lui sont propres et en même temps, il pourra asseoir un certain statut social avec une femme vraiment très belle et qui présente très bien : Ils veulent que la demoiselle se comporte comme leur petite amie, qu’elle passe du temps avec eux, qu’elle l’accompagne dans leurs voyages, leurs loisirs, leurs activités. Mais aussi parfois une présence (agréable de préférence) pour partager leurs repas, leur appartement ou chambre d’hôtel et pas seulement leur lit.

Dans un monde où la solitude, y compris sexuelle, est d’une triste banalité, l’escort-girl sera souvent préférée à la prostituée. L’escort “accompagne”; elle escorte… Pendant que la prostituée se rhabille une fois que “monsieur” se sera vidées les bourses. (Et la bourse aussi…). Dans l’esprit, l’escort girl est “plus raffinée”, pendant que la prostituée serait plus vulgaire: la vraie travailleuse du sexe.

L’escort girl accompagne. Elle peut être une “petite amie” en location, une femme passe-partout, mais de préférence jolie, que l’homme “loue” pour un plaisir, outre le sexe, qui lui est propre.

L’intitulé « escort » fait croire que ce type de demande est la norme et les rapports sexuels, eux une exception, ou une éventuelle possibilité de fin de soirée . C’est évidemment l’inverse qui se passe. L’homme arrivera à ses fins et la demoiselle le sait: c’est pour ça qu’elle est payée…

Qui sont les escort-girls en Afrique ou ailleurs ? Vous pouvez bien entendu en témoigner en bas de page, dans les commentaires. Mais pour être escort-girl, il faut faire “jeunette décontractée” et pas trop bimbo à la plastique refaite, étudiante studieuse plutôt que femme fatale dont tous les hommes se retourneraient dans la rue. Si l’escorte vise une clientèle d’homme d’affaire, elle sera parfaite dans la trentaine, sous des airs de secrétaire de direction, ou d’une mère au foyer en rupture plutôt qu’une mangeuse d’hommes à l’allure salope. Ce qu’il faut, c’est que ce couple éphémère paraisse crédible et puisse faire illusion dans le quotidien, en repas d’affaire, à une terrasse de café, lors d’une promenade en journée ou en soirée “entre copains”.

Et si vous préférez rencontrer une femme africaine, c’est sur Rencontre Afrique Annonce que ça se passe. Et c’est gratuit !!!

Que vous soyez une femme qui recherche un homme ou un homme recherchant une femme, vous pouvez publier une annonce en choisissant votre pays:

cf: les annonces de prostitution seront systématiquement refusées. Seules les annonces de massage ou d’accompagnement de personnes seront acceptées.
Afrique du Sud Afrique du SudDjibouti Djibouti | Madagascar MadagascarSeychelles SeychellesAlgérie Algérieà‰gypte EgypteMalawi MalawiSierra Leone Sierra LeoneAngola Angolaà‰rythrée ErythréeMali MaliSomalie Somalie |Bénin Béninà‰thiopie Ethiopie | Maroc MarocSoudan SoudanBotswana BotswanaGabon GabonMaurice Ile MauriceSoudan du Sud Soudan du SudBurkina Faso Burkina FasoGambie GambieMauritanie MauritanieSwaziland SwazilandBurundi BurundiGhana GhanaMozambique Mozambique | Tanzanie TanzanieCameroun CamerounGuinée Guinée ConakryNamibie NamibieTchad TchadCap-Vert Cap-VertGuinée-Bissau Guinée-BissauNiger NigerTogo TogoRépublique centrafricaine République centrafricaineGuinée équatoriale Guinée équatorialeNigeria NigeriaTunisie TunisieComores ComoresKenya Kenya | Ouganda OugandaZambie ZambieRépublique du Congo Congo BrazzavilleLesotho LesothoRwanda RwandaZimbabwe ZimbabweRépublique démocratique du Congo RDC Congo KinshasaLiberia LiberiaSà£o Tomé-et-Principe Sao Tomé-et-PrincipeCôte d'Ivoire Côte d’Ivoire LibyeSénégal Sénégal |

Création de site d’annonces

CRÉATION DE SITE D’ANNONCES GRATUITES OU PAYANTES

Vous voulez vous lancer sur le marché de la petite annonce ?

En activité principale ou en complément de salaire, lancez-vous dès aujourd’hui sur le marché de la petite annonce en Afrique, en France ou ailleurs. Je vous propose la création de site d’annonce pour vous lancer en freelance sur le marché des annonces généralistes ou un site d’annonces spécialisé (immobilier ou pièces auto, ou emploi…).

Création de site d'annonces

Création de site d’annonce pour 500 Euros seulement.

Nul besoin de connaissance en programmation: je m’occupe de tout.

Depuis le Back-Office (interface d’administration), vous pourrez ajouter ou modifier vos catégories d’annonces, y fixer un prix ou la gratuité, gérer vos publicité ou partenariats avec d’autres professionnels.

Avec la fonction Blog, écrivez vous-même vos propres pages, articles et diffusez vos photos et vidéos pour promouvoir les annonces ou des pages spécifiques.

Diffusez vos informations sur les réseaux sociaux (Facebok, Twitter etc…) pour partager votre contenu.

Vous devez simplement vous procurer un nom de domaine ( monsitedannonces.com ), couplé à un espace d’hébergement et je me charge du reste pour 500€ seulement.

Pourquoi la création de site d’annonce à 500 € alors que des sites proposent ce service gratuitement ?

C’est vrai que certaines plateformes vous proposent la création de site d’annonces gratuitement. Si vous voulez juste vous amuser un peu et posséder votre site d’annonce, ces plateformes répondront à vos vœux. Mais si vous voulez un site flexible et surtout visible sur les moteurs de recherche (on parle lors de référencement), alors ne comptez pas sur ces plateformes pour attirer des visiteurs: ils vous promettent juste la création d’un site d’annonces gratuit, pas de créer un site d’annonces visible !!!

Et après, quoi faire avec un site d’annonces ?

Vous serez limité par votre imagination. Le système que je vous propose dispose d’une fonction blog pour promouvoir un article, une page, un site ou un service proposé comme ici avec Expat Annonces ou là les voitures d’occasion au Bénin. Vous pourrez également y ajouter des modules de votre choix comme ici un module d’emploi avec mise en relation d’employeurs et candidats à l’emploi, ou ici un système d’annuaire des entreprises africaines.

De plus, avec le site Castelweb, vous pouvez apprendre grâce à des tutos video et des cours gratuits pour vous perfectionner encore et toujours sur votre site d’annonces. Aussi, vous pouvez utiliser notre forum de discussion pour votre projet de site, l’hébergement ou vous perfectionner pour la gestion de votre site !

Voici le dernier né avec ce système: Site d’Annonces

—– >  Regardez ici la démo du site proposé pour la création de site d’annonces.   <—–

Créer un site d'annonces